Conflit russo-japonais (1904-1905). S.l.n.d.,... - Lot 127 - Brissonneau

Lot 127
Got to lot
Estimation :
400 - 600 EUR
Result without fees
Result : 1 000EUR
Conflit russo-japonais (1904-1905). S.l.n.d.,... - Lot 127 - Brissonneau
Conflit russo-japonais (1904-1905). S.l.n.d., (vers1905), album in-4°, en accordéon à la Japonaise renfermant douze scènes en couleurs d'estampes à la manière japonaise dont onze sur triple page et une sur sextuple page. La destruction du navire de guerre le « Petropavlovsk » donna la suprématie de la mer aux Japonais. Le confl it russojaponais est la «première guerre du XXe siècle» et passionne les opinions nationales de janvier 1904 à août 1905. Les progrès techniques, le télégraphe, l'envoi de correspondants de presse ainsi que la présence d'observateurs européens permettent une bonne couverture des événements malgré la censure. Le Siècle du 8 février 1904 rend ainsi compte de l'attaque «surprise» du Japon sur la Russie : «Le Japon, c'est un peuple enfant. Maintenant qu'il a ces jouets-colosses (cuirassés), il n'est pas assez raisonnable, il n'est pas assez vieux pour ne pas les essayer. Il veut savoir comment on s'en sert. Il est comme le «gosse» à qui on a acheté un chemin de fer : il faut absolument qu'il fasse marcher son chemin de fer». Puis, le 10 février : «Orgueil et goût de la guerre ont pu être pour quelque chose dans la conduite du Japon. On ne manquera pas de représenter les Japonais comme des perturbateurs de l'ordre public et de la paix, qu'ils sont incontestablement, comme des barbares, qu'ils sont restés, malgré les emprunts faits à l'Europe civilisée». Le Parisien du 3 avril 1904 commente ainsi les événements : «Le succès des soldats du Mikado ferait, en effet, inévitablement éclater ce qu'on a appelé le péril jaune ; d'ailleurs, le rôle de la Chine, qui surveille le confl it sommaire et est prête à entrer dans la lice, reste énigmatique et plein de surprises possibles ! Le début de la guerre a, d'autre part, nettement précisé la mentalité des deux lutteurs : d'un côté, la bonne foi, la loyauté, le désir sincère d'éviter l'effusion de sang ; de l'autre la duplicité, le manque de foi, en même temps que la volonté déterminée de s'affi rmer sur des
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue