THIERS (Adolphe). 1797-1877

Lot 62
Aller au lot
Estimation :
180 - 250 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 1 300EUR
THIERS (Adolphe). 1797-1877
Réunion de 9 lettres autographes, signées à Félix GAUTIER avoué à Tarascon. Paris, 1839-1856; env. 19 pages in-8, dont 2 avec adresses et 5 enveloppes. Importantes lettres politiques. 22 Janvier 1839: [À cette époque il était chef du Gouvernement]."Voilà quinze jours de lutte acharnée, et voici une crise ministérielle qui commence. Je ne sais comment elle se terminera. Je crois que beaucoup de gens seront appelés, mais je doute encore beaucoup de la possibilité d'obtenir des conditions sûres et honorables pour ceux qui entreront. Je crois que le gouvernement ne sait pas encore assez la vérité sur sa situation, sur celle du pays et de l'Europe. Je crains encore bien des fautes, quant à moi, je ne serai peut-être pas en situation de me prononcer mais si j'étais dans ce cas, je n'accepterais le pouvoir qu'à la condition de faire le bien, du moins ce que je crois le bien... Vous avez bien fait de repousser Defougères. Sa conduite a été misérable. Il a passé en une demi-journée de l'opposition la plus vive au ministérialisme le plus ardent". - 15 Février 1839:"Mr Crémieux qui se rend à Tarascon pour y solliciter les suffrages de votre arrondissement. Je vous le recommande chaudement comme un ancien ami à moi, comme un très bon candidat". - LE RETOUR À LA POLITIQUE DE THIERS. 16 Mars 1848:"Tout le monde a pensé que c'était pour moi un devoir d'honneur de me présenter aux électeurs des Bouches du Rhône, pour faire partie de la future assemblée. j'ai pensé dès le premier jour que je le devais, sous peine de déserter un poste qui sera certainement désagréable, peut-être périlleux. Je me présente donc et je le dois à tous mes amis du département des Bouches du Rhône... si je ne ferais pas légalement tout ce qu'il faut pourêtre élu je me croirais un déserteur de mon devoir... Si je ne suis pas élu, la confusion s'il y en a une, sera pour les électeurs et non pour moi... Si je suis élu, je serai ce que j'ai toujours été, ce que serai toujours, sous la monarchie comme sous la ré
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue